1 novembre 2013

j’ai UN super pouvoir…

… c’est une chance incroyable dans la vie, un super pouvoir que j’ose à peine partager ici. Quand vous me mettez dans une foule, si une fée s’y est cachée, je la vois tout de suite. Qu’elle soit bavarde ou introvertie, bruyante ou cachée, très colorée ou drapée de noir, je la repère à tous les coups. C’est comme ça. Du coup, j’ai une petite particularité, nombre de mes copines sont des fées. Mais chuuut, je vous l’ai pas dit, elles tiennent beaucoup à leur anonymat.

En Bretagne comme ailleurs, on peut parfois, tomber nez à nez avec des fées. Et cette fée là, croyez moi, n’était pas facile facile à repérer tant elle fait TOUT pour qu’on ne la voit pas.

au+café

Au civil, elle se cache derrière une doublure de merveilleuse galériste / encadreuse à Brest. L’atelier Mandarine. Elle y présente des artistes sensibles, délicats à son image. Des artistes un peu décalés, qui voient la vie avec une certaine forme de nostalgie poétique. Elle aime la photo au point d’avoir épousé un faiseur d’oeuvres photographiques, elle aime la peinture quand elle est volubile, la céramique quand elle est détournée, les collages et plus que tout la gravure. Une bonne partie de ce qu’elle propose ramène à l’enfance et beaucoup des pièces qu’elle vend laissent entreapercevoir furtivement les pensées intimes de ces artistes comme s’ils s’excusaient de broyer parfois des idées un peu noires dans la couleur.

aurelia_grandin_1

En plus d’avoir énormément de goût pour choisir ses artistes, Sandrine Péron a une particularité qui m’a littéralement conquise quand j’ai fait mes premiers pas, un peu intimidée dans sa galerie : elle vend de l’art pour tout le monde sans aucun militantisme chiant mal placé. Comment ? Elle propose des oeuvres à partir de… 20 € ! Avec l’atelier Mandarine, tout le monde peut mettre de l’art chez soi. Tout le monde !

morrow_peron_4

Je suis passée à la galerie hier et j’ai trouvé un petit cadeau pour mon breton, un joli cadeau, un joli cadre comme fait sur mesure pour lui avec un avion, une couronne et un chien dessus. L’artiste est japonaise. Elle s’appelle Atsuko Ishii. ET ça a fait mon petit bonheur de la semaine.

Je sais aussi qu’un jour, j’aurai un grand bonheur dans mon atelier, grand comme une grande robe gravée par Sandrine Péron. Et comme un petit bonheur ne vient jamais seul, Sandrine a accepté de préparer une gravure pour moi, enfin pour vous, enfin pour mes futures mariées. J’ai découvert ses premières ébauches hier, devant un verre de cidre. Du coup, sous peu, dans la BouDu boutique, vous y trouverez un faire-part de mariage gravé par Sandrine et maqueté par BouDu. Un travail à plusieurs mains. Une collaboration en forme de grand bonheur.

Et comme je vous l’ai dit, c’est un fée, elle a accepté de me confier quelques unes de ses gravures, des oeuvres originales que je vous proposerai dans la boutique d’ici peu de temps. Samedi, je file chercher mes petits paquets et vous faire tout un tas de photos.

A lundi,

pssssst : on a eu du mal avec Laetitia et May tant vos histoires nous ont émues mais finalement, la gagnante de l’exemplaire du joli conte est Boucles d’Or (et qu’elle embrasse bien Marthe pour nous la prochaine fois qu’elle la croise).

photos du post copyright Atelier Mandarine

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

      de rien, de rien, de rien ! A demain à l’atelier, d’ici là je file voir l’expo Miro (une belle belle journée)

    Mumu

    Sympa cette petite galerie!!!…
    Ça donne envie…!!!! d’y faire un détour…

      Oui mumu, je crois que tu t’y plairais bien ! Et une raison de plus pour venir en vacances à Brest, une !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *