10 février 2014

Je vous ai apporté quelques fleurs…

Tout va très vite en ce moment. BouDu file à pleine vitesse, j’ai à peine le temps de lever le nez. Vous dire à quel point tout ceci me comble est très en dessous de la réalité. La semaine dernière a défilé au rythme d’un contrat à rédiger pour un webmaster ami, à une séance photo avec la talentueuse Cécile Cellerier, à la confection d’un DIY spécial Saint Valentin pour la très jolie Amélie du super blog mariage Queen for a Day, au chouchoutage d’une chouette mariée qui bataille un peu avec sa maman à l’écoute d’une blogueuse en plein virage. Certains projets verront le jour, d’autres pas. C’est de l’énergie, encore de l’énergie et toujours de l’énergie mais ça, j’ai de la chance, j’ai eu double dose à la naissance.

Je vois le 1er mars date des un an de mon BouDu et le temps des bilans arriver à grands pas. Je ne vous mentirai pas, je tremble un peu. Parce que le verre peut se voir à moitié vide ou à moitié plein. Parce que créer son entreprise, se mettre en free lance, c’est un peu comme un cent mètres couru tout un marathon (et quand on connait mes aptitudes au sport…). Développer son projet, c’est rire, échanger, se tromper, échouer, tomber, se relever, trouver une nouvelle idée, s’organiser et recommencer. C’est apprendre aussi, beaucoup et gagner la certitude que c’est mon seul et unique leitmotiv, apprendre. Chaque jour. C’est aller à mille allure et parfois se payer le luxe de dire que l’on voudrait que ça freine un peu.

Ces derniers jours, j’ai vu Bordeaux à nouveau en tentant d’y projeter une nouvelle vie inconnue, j’ai battu des mains à la naissance d’un joli bébé, j’ai lu de nouvelles lignes comme je les aime, j’ai profité des quelques rayons de soleil de cet hiver pluvieux, j’ai crié après mon impératrice pour ses tous premiers devoirs et je me suis excusée. Cette satanée exigence trop envahissante dont il va falloir apprendre à se défaire. Tomber, se tromper et recommencer. J’ai bu du Bourgogne et mangé un délicieux plat de coquillages au fenouil du breton. J’ai dansé samedi soir sur de la musique live, la bière à la main dans un improbable pub de mon tout petit village. Cette semaine, j’ai écouté de la musique et peint mes ongles de pied en rouge pour faire revenir l’été.

Voilà, tout ça pour vous dire que je reviens très vite vers vous.

Je voulais aussi vous rappeler qu’il me reste quelques cartes pour dire je t’aime, juste ici.

Les mariées, j’ai deux faire-parts en cours sur ma tablette, deux créations à quatre mains qui m’ont rempli le coeur à rabord. Comme mes idées fusent, je vous montre tout bientôt aussi un nouveau faire-part de naissance pour celles qui attendent au chaud que les semaines s’écoulent.

Bon lundi boudu !

CeBouDu

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires

    POPOVIC

    Tu connais ton Beckett sur le bout de ongles…. Files BouDu… Je crois en ton avenir plus radieux qu’un soleil d’été ! Tu m’inspires et lire ces quelques lignes est un plaisir toujours renouvelé : Vas, vis et deviens… BouDu Grand !

      merci Manda, j’ai les joues rouges !

    Edith, c’est un vrai plaisir, une tempête d’énergie à nous deux 😉 et des idées, des idées à foison ! Vivement que nous puissions dévoiler la « collection »…
    En tous cas, j’y crois dur comme fer ! et c’était si bon ce moment passé à créer ensemble que j’ai envie que nous en réalisions beaucoup beaucoup d’autres !!! je t’embrasse

      Ohhhh merci Cécile ! Oui oui oui, parce qu’il faut le dire finalement, tout ceci est assez égoïste, c’est l’occasion pour Cé et moi de passer du temps ensemble à assembler nos idées en riant ! Un jour, il faudrait que l’on nous filme !

    J’aime les fleurs, et j’ai hâte de voir le résultat…j’aime la légèreté du billet, même si le doute est présent…la vie est une question de choix, et de croire en ses rêves, toujours ! Des bises !

      Rose, je suis en retard sur mon planning parce qu’il y a tellement de belles photos et d’options possibles derrière qu’il est difficile de faire des choix ! J’espère que vous battrez toutes des mains en le voyant. J’espère surtout qu’il saura toucher les coeurs de futures mariées. Croisons les doigts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *